Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur

Imprimer     


Vieille ville de Berne (1983)


Berne, Rosengarten
© Stadt Bern
La vieille ville de Berne est sise sur une presqu’île formée par l’Aar, à la pointe de laquelle le duc Berthold IV de Zaehringen fit d’abord construire le Château de Nydegg. La fondation de la ville proprement dite serait plutôt attribuée à Berthold V, à la fin du 12e siècle.

De la pointe de la presqu’île en direction de l’ouest, la construction de la ville a suivi plusieurs étapes, encore identifiables à l’heure actuelle. Depuis sa fondation, la ville a respecté les mêmes principes d’urbanisme, établis de façon étonnamment claire pour l’époque: les rues centrales principales, très larges pour accueillir les marchés, sont suivies en parallèle par des rues secondaires, plus étroites. Les parcelles et les cours entre les rues mesurent toujours 100 pieds sur 60. Le terrain constructible est divisé en parcelles étroites, avec de chaque côté un bâtiment donnant sur une arrière-cour. Le système d’alimentation en eau est bien séparé: les fontaines offrent l’eau potable des sources, le ruisseau canalisé amène l’eau à usage domestique et permet de rincer les canaux d’évacuation des eaux usées, les égouts. Faute de place dans le noyau urbain primitif, tous les bâtiments publics sont construits sur les flancs de la vieille ville. Ce principe fut suivi jusqu’au 19e siècle, avec la construction du Palais fédéral, du théâtre municipal, du Musée d’art ou de l’Hôtel de Ville. Après l’incendie qui a ravagé la ville au début du 15e siècle, les rues sacrifièrent un peu de leur envergure pour s’orner de leurs célèbres arcades.

Vue aérienne de la vieille ville de Berne
© Stadt Bern
Il y a un siècle environ, de hauts ponts reliant la vieille ville furent jetés sur l’Aar, ce qui favorisa le développement des quartiers situés à sa périphérie. Même si au fil du temps, un certain nombre de grandes surfaces commerciales ont été installées dans sa partie supérieure, l’apparence de la vieille ville est restée intacte. L’aspect de la ville basse, tant extérieur qu’intérieur, a été en grande partie protégé d’éventuels dommages. Sur la base de dispositions spéciales, le service des monuments historiques de la ville de Berne veille à ce que les sites du patrimoine mondial soient traités de façon adéquate.

Parce qu’elle est un exemple particulièrement impressionnant et révélateur de l’urbanisme au Moyen Âge, avec une structure presqu’entièrement préservée, il était légitime que la vieille ville de Berne soit inscrite sur la liste du patrimoine mondial. L’aménagement de nombreuses habitations date du 18e siècle, mais la ville a conservé sa structure d’origine. Depuis le plan de sa fondation, la vieille ville de Berne s’est développée sans perdre ce qui fait sa spécificité. Son extraordinaire faculté d’adaptation a permis à la ville d’assumer des fonctions toujours plus complexes – jusqu’à son actuel statut de ville fédérale moderne et vivante.

Berne, Gerechtigkeitsgasse
© Stadt Bern

Dernière mise à jour le: 01.12.2013

Fin secteur de contenu

Recherche plein texte



http://www.bak.admin.ch/kulturerbe/04307/04308/04310/index.html?lang=fr