Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur

Imprimer     


Sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes

Détail de fouille; Baie de Montilier (Canton de Fribourg, Suisse) © Service archéologique de l’Etat de Fribourg; Fribourg, Suisse
Détail de fouille; Baie de Montilier (Canton de Fribourg, Suisse)
© Service archéologique de l’Etat de Fribourg; Fribourg, Suisse

La série de 111 sites archéologiques palafittiques sur les 937 connus dans six pays autour des régions alpines et subalpines de l'Europe est composée des vestiges d'établissements préhistoriques datant de 5000 à 500 av. J.-C., qui sont situés sous l'eau, sur les rives de lacs ou le long de rivières ou de terres marécageuses.

Les conditions de conservation exceptionnelles pour les matières organiques fournies par les sites gorgés d'eau, conjuguées à des investigations et recherches archéologiques subaquatiques approfondies dans de nombreux domaines des sciences naturelles comme l'archéobotanique et l'archéozoologie, ont abouti à offrir une perception détaillée exceptionnelle du monde des premières sociétés agraires en Europe. Les informations précises sur l'agriculture, l'élevage d'animaux et le développement de la métallurgie sur une période de plus de quatre millénaires, coïncident avec l'une des périodes les plus importantes de l'histoire humaine récente: l'aube des sociétés modernes. Compte tenu des possibilités de datation exacte d'éléments architecturaux en bois par dendrochronologie, les sites ont fourni des sources archéologiques exceptionnelles, qui permettent une compréhension de villages préhistoriques entiers et des détails sur leurs techniques de construction et leur développement spatial. Ils révèlent également des détails sur les routes commerciales du silex, des coquillages, de l'or, de l'ambre et des poteries, ainsi que des témoignages du transport au moyen de pirogues et de roues en bois, certaines d'entre elles sont complètes et datent d'environ 3400 av. J.-C. Enfin, nous y trouvons les plus anciens textiles de l'Europe, remontant à 3000 av. J.-C. Le cumul de ces témoignages fournit un aperçu unique sur les modes de vies et les établissements résidentiels d'une trentaine de groupes culturels différents dans le paysage alpin lacustre.

Les vestiges physiques sont bien préservés et documentés. Leurs strates archéologiques, préservées dans le sol ou sous l'eau, sont authentiques, sans ajouts ultérieurs ou modernes. La survie remarquable de vestiges organiques facilite la définition précise de l'utilisation et de la fonction des sites. La très longue histoire de la recherche, de la coopération et de la coordination fournit un niveau peu habituel de compréhension et de documentation des sites.

La série de sites palafittiques bénéficie d'une protection légale conformément aux systèmes juridiques en place dans les divers États parties. Le système commun de gestion intègre tous les niveaux et autorités compétentes étatiques, y compris les communautés locales, dans chaque pays. Il relie les différents systèmes nationaux pour former un système international de gestion, coordonné par un groupe international constitué de basé sur un engagement relatif à la gestion signé par tous les États parties. Les visions et objectifs communs sont transcrits dans des projets concrets, au niveau international, national et régional/local, suivant un plan d'action régulièrement adapté.


Dernière mise à jour le: 09.01.2014

Fin secteur de contenu



http://www.bak.admin.ch/kulturerbe/04307/04308/04316/index.html?lang=fr