Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur

Imprimer     


Rapport périodique

Les États parties sont tenus de publier régulièrement des informations sur les progrès de la mise en œuvre de la convention du patrimoine mondial et de l'état des sites sur son territoire. Dans ce but, l'UNESCO a développé un questionnaire standardisé. La section I du rapport traite de la mise en œuvre générale de la convention dans chaque Etat, la section II de chaque site. L'UNESCO a introduit un système d'alternance régionale pour la rédaction de ces rapports. La région Europe-Amérique du Nord a dressé son rapport en 2004 (Section I) et 2005 (Section II) ; c'était le premier cycle. Le second cycle s'est achevé en 2013 pour l'Europe de l'Ouest et du Nord.

L'UNESCO évalue les rapports de tous les Etats parties et formule des plans d'action régionaux en collaboration avec les pays concernés et sur la base de tendances générales.

Les rapports de la Suisse dressent un constat globalement positif de la mise en œuvre de la convention et considèrent que les sites répertoriés sont en bon état. Les résultats du rapport périodique 2013 offrent à la Suisse la possibilité et l'occasion d'approfondir son évaluation de la protection et de la gestion des sites suisses et de prendre des mesures si besoin est.

L'état de conservation et la gestion des sites suisses du patrimoine mondial sont bons, en comparaison internationale également. L'inscription sur la liste du patrimoine mondial a eu pour chaque site des conséquences positives et en règle générale a permis de sensibiliser les consciences aux intérêts de la protection du patrimoine et de la nature auprès des autorités, des institutions et des particuliers.

Du point de vue des instances fédérales responsables, OFC, OFEV et DFAE, il y a certaines exigences fondamentales à remplir dans l'intérêt des sites du patrimoine mondial, et ce n'est pas le cas pour la totalité d'entre eux. Il existe ainsi des lacunes dans la coordination d'un système de gestion spécifique au patrimoine mondial, notamment en ce qui concerne la protection de l'environnement des sites (protéger les sites des influences négatives en provenance de l'extérieur) ou dans les connaissances que devraient avoir tous les participants de l'aspect national et international du système patrimoine mondial.
L'OFC, l'OFEV et le DFAE ont ainsi élaboré un plan d'action Patrimoine mondial Suisse 2016-2023 qui sera mis en œuvre en collaboration avec les cantons et les sites concernés.


Dernière mise à jour le: 08.09.2015

Fin secteur de contenu



http://www.bak.admin.ch/kulturerbe/04307/04321/index.html?lang=fr