Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur

Imprimer     


L’Hospice du St-Gothard

Hospice du Saint-Gothard, vue sud © Miller & Maranta
Hospice du Saint-Gothard, vue sud © Miller & Maranta

L'hospice du Saint-Gothard culmine à 2100 mètres d'altitude sur le col du même nom. Le col est un majestueux trait d'union entre les cultures d'Europe septentrionale et celles d'Europe méridionale. Cette voie de passage était déjà utilisée par les chasseurs-cueilleurs il y a des milliers d'années. Parmi les plus anciens vestiges culturels érigés au sommet du col figure une chapelle d'époque préromane - peut-être même carolingienne -, qui sera successivement remplacée par deux édifices, dont le dernier a donné à la chapelle sa forme actuelle en 1687.

Dès le 13e siècle, les conditions permettant une circulation régulière des marchandises sont réunies. Le premier témoignage écrit faisant référence à l'hospice du Saint-Gothard date de 1237. L'hospice existe sous sa forme actuelle depuis 1623. Constitué à l'origine de quatre chambres disposées sur deux étages, l'édifice s'est agrandi au fil des ans. De 1683 à 1841, la gestion de l'édifice tout comme le service religieux destiné aux voyageurs sont confiés aux frères capucins, d'où son nom d'«hospice des capucins».

Hospice du Saint-Gothard, vue nord © Miller & Maranta
Hospice du Saint-Gothard, vue nord © Miller & Maranta

Dernière mise à jour le: 01.12.2013

Fin secteur de contenu

Recherche plein texte



http://www.bak.admin.ch/kulturerbe/04328/04329/04332/index.html?lang=fr