Les coproductions internationales renforcent le paysage cinématographique suisse

Locarno, 08.08.2019 - La Suisse fait partie des pays européens ayant le plus de coproductions à leur actif. En 2018, elle a produit 25 films en collaboration avec d’autres pays. Les coproductions facilitent la diffusion internationale des films et donnent plus de visibilité au cinéma suisse dans les festivals étrangers. Le conseiller fédéral Alain Berset l’a souligné à l’occasion d’une rencontre avec les médias à Locarno. A l’avenir, la politique culturelle de la Confédération devra mieux tenir compte des évolutions technologiques et sociétales, avec un focus sur la numérisation et l’égalité entre les sexes.

Dans un pays de diversité linguistique et culturelle comme la Suisse, le paysage cinématographique est tributaire des coproductions internationales. C’est pourquoi, l’Office fédéral de la culture encourage les coproductions. Il existe actuellement des accords de coproduction bi- et trilatéraux avec de nombreux pays européens et extra-européens : l’Allemagne, l’Autriche, la France, l’Italie, la Communauté française de Belgique, le Luxembourg, le Canada et le Mexique. La Suisse a en outre signé la version révisée de la Convention du Conseil de l’Europe sur la coproduction cinématographique, en vigueur depuis août 2019. Celle-ci fixe les conditions devant être remplies pour qu’une coproduction cinématographique soit traitée comme un film national et puisse bénéficier d’avantages lors de son exploitation.

En 2018, une légère hausse du nombre de coproductions minoritaires tournées en Suisse a été enregistrée dans le cadre de la Promotion de l’investissement dans la cinématographie en Suisse (PICS). L’introduction d’un nouveau système d’évaluation des demandes de soutien dans le domaine du cinéma devrait également favoriser les coproductions. Depuis 2014, la Suisse ne participe plus au programme MEDIA. Des mesures compensatoires nationales pallient les principaux inconvénients résultant de cette non-participation et permettent le soutien de projets suisses ayant une dimension européenne.

Message culture 2021-2024 : la politique culturelle sous le signe de la transformation numérique

Le cinéma est un thème important du message culture 2021-2024, actuellement en consultation. Le message met l’accent sur la transformation numérique, qui influence de manière importante la production, la consommation et l’archivage des films. Le numérique offre la possibilité de mettre le patrimoine cinématographique suisse à disposition du public et de le rendre accessible à long terme. La Confédération va entamer des discussions avec différents partenaires pour permettre que les films principalement financés par la Confédération restent accessibles au public après leur exploitation commerciale. En outre, en vue d’encourager la création cinématographique suisse, les fournisseurs de films en ligne seront soumis à l’obligation d’investir dans le cinéma suisse une part de leurs recettes générées en Suisse.

La politique d’encouragement du cinéma doit également avoir pour objectif de garantir l’égalité entre les femmes et les hommes. Les mesures actuelles encourageant les femmes cinéastes sont maintenues. Sur la base d’une enquête statistique menée dans le domaine du cinéma, l’OFC lancera une discussion de fond sur l’égalité dans le paysage cinématographique suisse.


Adresse pour l'envoi de questions

Peter Lauener, responsable de la communication, Département fédéral de l’intérieur (DFI), +41 79 650 12 34.
Anne Weibel, responsable de la communication, Office fédéral de la culture (OFC), +41 79 662 05 21.



Auteur

Secrétariat général DFI
http://www.edi.admin.ch

Contact spécialisé
Dernière modification 25.03.2019

Début de la page

https://www.bak.admin.ch/content/bak/fr/home/actualites/nsb-news.msg-id-76020.html