Biographies des membres du jury fédéral de la danse

Présidente : Simona Travaglianti (1976) est chercheuse dans le domaine du théâtre et de la danse. Elle a étudié les Arts de la scène, l'histoire et l'esthétique du cinéma et l'histoire de l'art aux Universités de Berne et Lausanne. En 2013, elle a reçu un doctorat de l'Institut d'Etudes de Théâtre à Berne avec un travail interdisciplinaire : «Espaces en situation: De l'émergence d'espaces théâtraux dans le Site Specificity». Elle a travaillé comme assistante du titulaire de la chaire des études de danse et comme dramaturge indépendante de danse. Elle a mené différents formats de médiation, comme des ateliers d'accompagnement, des introductions et des rencontres avec des artistes pour des festivals de danse et des spectacles de danse.

Alexandre Demidoff (1966) est journaliste à la rubrique Culture et Société du journal « Le Temps », dont il couvre l'actualité théâtrale et chorégraphique. Il a étudié la mise en scène à l'Institut national supérieur des arts et techniques du spectacle (INSAS) à Bruxelles. Il est titulaire d'un master en littérature française de l'Université de Genève et d'un master « Art and sciences » de l'Université de Pennsylvanie (USA). Journaliste culturel et critique depuis 1994, il participe au lancement du « Temps » dès 1998, dont il dirige la rubrique Culture et Société de 2008 à 2015. Il reçoit le prix de la Fondation Greulich en 2008 pour son travail de critique de danse.

Isabelle Fuchs (1963) est inspectrice au Ministère de la Culture français depuis 2010. Originaire de Strasbourg, elle a fait de la danse classique au Ballet de l'Opéra National du Rhin puis de la danse contemporaine aux Etats Unis et en Allemagne. Elle a été successivement chorégraphe, créatrice lumière, pédagogue et manager à « La Filature - Scène nationale Mulhouse », mais aussi pour Felix Ruckert en Allemagne et Olga Mesa en Espagne et en France, dont elle a assuré la reconnaissance internationale. Sa polyvalence passionnelle dans le domaine de la danse l'a menée à se mettre au service de la politique culturelle de la danse en France.

Béatrice Goetz (1959) Après avoir obtenu un diplôme en sciences du sport à l’Université de Bâle, Béatrice Goetz suit une formation à l’école de danse « Dance experience ». Elle rejoint ensuite la compagnie Maja Lex, à Cologne, puis celle de Cathy Sharp, à Bâle. En 2002, elle commence à diriger miR Compagnie, qui reçoit en 2015 un prix dans le cadre du concours de « Création actuelle de danse » pour la pièce « bits C 128Hz ». La Bâloise enseigne en outre la danse et la gymnastique au département du sport, mouvement et santé de l’Université de Bâle. Elle travaille également en tant que chorégraphe indépendante et dirige au Théâtre de Bâle un atelier de danse qui encourage la participation active des enfants et des jeunes. En 2008, c’est elle qui a signé les chorégraphies des cérémonies d’ouverture et de clôture du championnat d’Europe de football, qui a eu lieu en Suisse.

Guillaume Guilherme (1985) travaille au Tanzhaus de Zürich. Il s'est formé comme danseur interprète au Marchepied à Lausanne, auprès de « Coline » à Istres et du Research Cycle de P.A.R.T.S. Il danse ensuite pour Mathilde Monnier, Yvonne Rainer, David Zambrano. Il est également invité à réaliser ou créer des performances dans des musées et des galeries. Il archive le fonds Sigurd Leeder à la Collection suisse de la danse. En 2015, il assure la promotion de la Compagnie Nuna et obtient un diplôme de spécialiste en communication.

Philippe Olza (1961) est consultant freelance auprès de diverses institutions, de compagnies et d'artistes pour la mise en place de projets. Formé à la Scuola Teatro Dimitri et à l'école Mudra de Maurice Béjart à Bruxelles, il est engagé au Ballet du 20e siècle. Maurice Béjart l'emploie comme danseur, comédien, acrobate et créateur. Interprète indépendant, il poursuit sa carrière institutionnelle à l'international. Dès 1998, il produit ses créations de danse-théâtre. En 2008, il s'engage dans la promotion des arts de la scène dans le monde. En 2013, il est membre du jury des Journées de danse contemporaine suisse. Il est Chevalier des Arts et Lettres.

Nunzia Tirelli (1958) Analyste du mouvement CMA, diplômée de LIMS, New York. Après avoir exercé ses talents d’actrice et de danseuse au sein de différents ensembles, Nunzia Tirelli a suivi des formations de choréologie (Trinity Laban Conservatoire of Music and Dance/London) et de thérapie par la danse (Art Therapy Italiana/Bologna). Elle participe à des projets de promotion de la danse et du théâtre dans les écoles primaires et secondaires tessinoises. En 2002, elle commence à effectuer des recherches sur Rudolf Laban et elle organise depuis 2013 le « Laban Event » au Monte Verità. En 2014, sa reconstruction des œuvres de Rudolf Laban « The Dancing Drumstick » et « Ishtar’s Journey into Hades » lui vaut un prix dans le cadre du concours « Patrimoine chorégraphique ».

Dernière modification 20.02.2018

Début de la page

https://www.bak.admin.ch/content/bak/fr/home/creation-culturelle/danse/biographies-des-membres-du-jury-federal-de-la-danse.html