Liste indicative du patrimoine culturel immatériel en Suisse

Introduction

Sur proposition d'un groupe d'experts composé de neuf personnalités, le Conseil fédéral a désigné en octobre 2014 les huit traditions vivantes qui feront l'objet d'une candidature auprès des « Listes du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO ». Issues de la Liste des traditions vivantes en Suisse, celles-ci sont à découvrir en textes et en images dans les portraits suivants.

Les candidatures relatives à ces éléments seront présentées à l'UNESCO progressivement au cours des prochaines années, en règle générale à raison d'un dossier par an. Les titres indiqués ici sont provisoires : ils feront l'objet d'une discussion approfondie avec les praticiens concernés. Cette collaboration portera sur la réalisation de l'ensemble des dossiers de candidature.

Candidatures suisses pour la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel

La Fête des Vignerons de Vevey

En date du 30 mars 2015, la candidature de la Fête des Vignerons de Vevey a été présentée à l'UNESCO en vue d'une inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Il s'agit de la première candidature suisse auprès de la Convention de l'UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.
Le 11e Comité intergouvernemental de sauvegarde du Patrimoine culturel immatériel, réuni à Addis-Abeba (Ethiopie), a inscrit le 1er décembre 2016 la Fête des Vignerons de Vevey sur sa Liste représentative.

Le Carnaval de Bâle

Le Carnaval de Bâle a été retenu par l'Office fédéral de la culture (OFC) comme deuxième dossier de candidature soumis par la Suisse en vue d'une inscription sur la Liste représentative du Patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Son dossier a été déposé le 31 mars 2016 à l'UNESCO.
Le 12e Comité intergouvernemental de sauvegarde du Patrimoine culturel immatériel, réuni à Jeju (République de Corée), a inscrit le 7 décembre 2017 sur sa Liste représentative.

La Gestion du danger d'avalanches

La tradition « gestion du danger d'avalanches » a été retenu par l'Office fédéral de la culture (OFC) comme troisième dossier de candidature soumis par la Suisse en vue d'une inscription sur la Liste représentative du Patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Son dossier a été déposé le 31 mars 2017 à l'UNESCO. Le Comité intergouvernemental réuni en République de Maurice a inscrit la Gestion du danger d’avalanches à la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel le 29 novembre 2018.

Les savoir-faire en mécanique horlogère mécanique d’art*

Caractéristiques des succès de l'industrie suisse, les savoir-faire relevant de la mécanique horlogère constituent le socle patrimonial de l'horlogerie en tant que pratique artisanale et manuelle. Cette candidature permet de mettre en lumière le rôle de la formation horlogère, et de la dextérité humaine encore indispensable à l'innovation et à la précision technique. Elle sera conçue en lien avec la tradition locale de Sainte-Croix en matière de fabrication d'automates et de boîtes à musique, la mécanique d’art, qui fait appel à des savoir-faire apparentés.

* dossier déposé auprès de l'UNESCO, procédure d'examen en cours

Les savoir-faire en mécanique horlogère et mécanique d’art ont fait l’objet d’un dossier de candidature binational de la Suisse et de la France pour la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel. Ce dossier a été déposé à l’UNESCO le 21 mars 2019. 

Le design graphique et typographique suisse

Le graphisme et la typographie témoignent de l'empreinte laissée par les artistes européens du 20e siècle - notamment en lien avec le Bauhaus et le constructivisme - sur la Suisse en tant que terre d'accueil et de créativité. Ils évoquent l'excellence suisse pour la création de polices et en matière de communication visuelle. Cette candidature permet aussi de thématiser la formation duale et l'actualité d'un patrimoine qui ne se cantonne plus à de traditionnelles communautés locales, mais se négocie dans des réseaux informels d'échanges actifs à une échelle mondiale.

La saison d'alpage en Suisse

Illustration du patrimoine estival alpin, la saison d'alpage met en lumière le rôle économique et culturel des paysans en Suisse et le difficile métier qu'ils assument. D'un point de vue culturel, l'économie alpestre implique de nombreux savoir-faire artisanaux et pratiques sociales (chants, récits, fêtes d'inalpes et désalpes) profondément ancrés dans l'identité collective des quatre régions linguistiques suisses. Elle traduit aussi un rapport spécifique de l'être humain à la nature, pertinent en termes d'entretien du paysage et de développement durable.

Le Yodel

Cette tradition renvoie au patrimoine musical suisse, qui constitue un trait marquant de la vie culturelle et associative du pays. Le yodel englobe qui plus est une multitude de styles et connaît un renouvellement constant, s'associant parfois à d'autres genres musicaux. En tant que technique vocale ancestrale, utilisée pour communiquer dans de grands espaces (« yodel naturel »), il peut être mis en parallèle avec diverses expressions culturelles à travers le monde. Une candidature commune à l'ensemble des régions qui font usage de techniques similaires peut être envisagée.

Les Processions de la Semaine Sainte à Mendrisio*

Ces processions pascales, dont l'aura rayonne dans toute la Suisse italienne, existent depuis le 17e siècle. Elles célèbrent le Jeudi et le Vendredi Saint, soit le dernier repas du Christ avec ses disciples et sa mort par crucifixion. Outre ce pan religieux, elles englobent aussi une importante composante artisanale et artistique : la fabrication de lanternes et de « trasparenti » - des luminaires qui jalonnent le parcours des processions - peints de motifs symboliques ou bibliques. Certains de ces objets centenaires sont aujourd'hui encore conservés et utilisés aux côtés de créations plus contemporaines.

* dossier déposé auprès de l'UNESCO, procédure d'examen en cours

 

Communiqué de presse

Les Processions de la Semaine Sainte à Mendrisio ont été retenues par l'Office fédéral de la culture (OFC) comme quatrième dossier de candidature soumis par la Suisse en vue d'une inscription sur la Liste représentative du Patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Son dossier a été déposé le 27 mars 2018 à l’UNESCO.  

https://www.bak.admin.ch/content/bak/fr/home/patrimoine-culturel/patrimoine-culturel-immateriel/mise-en-_uvre/liste-indicative-du-patrimoine-culturel-immateriel-en-suisse.html