Le Carnaval de Bâle

Catégorie : pratiques sociales, rituels et événements festifs, expressions orales, arts du spectacle, savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel

Le Carnaval de Bâle constitue une manifestation bien connue au-delà des frontières régionales et nationales. Il représente aussi l'un des rares carnavals de tradition protestante de par le monde. Elément central de l'identité des Bâlois, cette fête couvre en outre un large éventail de pratiques musicales, orales et artisanales relevant du patrimoine culturel immatériel.

Clique dans le cortège © Markus Burla / Basler Fasnachts-Comité
Clique dans le cortège © Markus Burla / Basler Fasnachts-Comité

Au Carnaval de Bâle, on se moque des absurdités, des lacunes et des faux pas de la scène politique et de la société locale, nationale ou internationale pendant l'année écoulée, et l'on se plait à caricaturer et à persifler l'époque avec un mélange de dérision, de sarcasme et d'esprit. Les participants se servent alors tant de costumes, masques, lanternes et accessoires fantaisistes que du dialecte bâlois. Le carnaval commence le lundi qui suit le mercredi des cendres ─ à quatre heures du matin, dans les rues sombres du centre-ville ─ avec le Morgenstreich. Les seules lueurs autorisées sont celles des grandes lanternes, tirées ou portées, et des petites lanternes que les fifres et tambours portent sur leur masque. Les lundi et mercredi après-midi, les cliques défilent en grands cortèges. Et le soir, les musiciens parcourent les rues. Le mardi après-midi est consacré au cortège des enfants et le mardi soir est animé par les « Guggenmusiken ». Les quelque cent groupes de « Schnitzelbänke », qui déclament leurs poèmes satiriques dans les caves et les restaurants, ont aussi leur rôle à jouer. A la fois bien implanté à Bâle et vecteur d'identité pour une grande partie de la population, le Carnaval de Bâle constitue ainsi une tradition particulièrement riche, qui recouvre divers aspects du patrimoine culturel immatériel.

En date du 31 mars 2016, la candidature du Carnaval de Bâle a été présentée à l'UNESCO en vue d'une inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Il s'agit de la deuxième candidature suisse auprès de la Convention de l'UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Le 12e Comité intergouvernemental de sauvegarde du Patrimoine culturel immatériel, réuni à Jeju (République de Corée), a inscrit le 7 décembre 2017 sur sa Liste représentative.

Dernière modification 31.03.2016

Début de la page

Contact

Office fédéral de la culture
Section culture et société
Julien Vuilleumier
Hallwylstrasse 15
3003 Berne
Téléphone +41 58 467 89 75
Courriel

Imprimer contact

https://www.bak.admin.ch/content/bak/fr/home/patrimoine-culturel/patrimoine-culturel-immateriel/mise-en-_uvre/liste-representative-du-patrimoine-culturel-immateriel/le-carnaval-de-bale-.html