Yan Duyvendak reçoit le Grand Prix suisse de théâtre / Anneau Hans Reinhart 2019

Berne, 25.04.2019 - Le Grand Prix suisse de théâtre / Anneau Hans Reinhart 2019 va au performer Yan Duyvendak. L’artiste établi à Genève est récompensé pour sa création qui abolit les frontières entre les différentes disciplines. Les cinq autres Prix suisses de théâtre vont au metteur en scène Thom Luz, au comédien et metteur en scène François Gremaud et à sa 2b company, au scénographe et metteur en scène Dominic Huber, à la comédienne Bettina Stucky et à la médiatrice Vania Luraschi. La remise des prix se tiendra le 24 mai au Théâtre du Crochetan à Monthey dans le cadre de la 6e Rencontre du théâtre suisse, en présence du conseiller fédéral Alain Berset.

Le Grand Prix suisse de théâtre / Anneau Hans Reinhart 2019 va à Yan Duyvendak

Né aux Pays-Bas, Yan Duyvendak a étudié à l’École cantonale d’art du Valais et à l’École supérieure d’art visuel de Genève. Après plusieurs séjours à l’étranger (Barcelone, Berlin, Marseille), il vit à nouveau à Genève. Il emprunte ses modes d’expression aux arts visuels et au monde du spectacle afin d’interroger certains phénomènes sociaux et culturels. Les formes d’expression populaires l’attirent, comme le jeu vidéo, la vidéo, la variété et la comédie musicale. Les formes expérimentales qu’il développe depuis quelques années souvent en collaboration avec d’autres performers lui permettent d’atteindre un public étonnamment large dans les différentes régions de Suisse. Ses tournées l’emmènent dans le monde entier. Yan Duyvendak est un artiste nomade apprécié dans le domaine de la performance, de la danse et du théâtre.

Le Grand Prix suisse de théâtre / Anneau Hans Reinhart poursuit la tradition instaurée en 1957 par la Société suisse du théâtre. Il s’agit de la plus haute distinction théâtrale du pays et elle est décernée à une personnalité ou une institution du monde du théâtre en Suisse. Le prix se monte à 100 000 francs.

Cinq Prix suisses de théâtre 2019

Cinq Prix suisses de théâtre vont à des personnes ou des institutions qui ont contribué à la diversité de la création théâtrale suisse. Cette année, le Jury fédéral du théâtre a désigné des lauréates et des lauréats qui agissent au croisement de différents champs artistiques des arts de la scène, dépassant les cloisonnements entre les disciplines et les métiers traditionnels du théâtre. Chaque prix se monte à 40 000 francs.

Thom Luz (BS) : Après sa formation de comédien, Thom Luz développe depuis 2007 ses propres projets qu’il met en scène soit dans des théâtres établis, comme au théâtre de Bâle, dont il est le metteur en scène principal depuis 2015, soit à travers des productions indépendantes qu’il monte sur différentes scènes de Suisse alémanique et de Suisse romande, d’Allemagne et de France. Thom Luz a comme peu de metteurs en scène réussi à développer son propre langage : il est tout à la fois metteur en scène, scénographe et musicien. Trois de ses productions, dont cette année « Girl From The Fog Machine Factory » (2018), ont été invitées aux Rencontres théâtrales de Berlin.

François Gremaud/2b company (VD) : François Gremaud a fondé avec Michaël Monney la 2b company en 2005. Sous ce titre sont sont nées des créations propres de petite et grande dimension. Avec finesse et humour, les différentes formes narratives, quelques-unes musicales ou improvisées, sont des miroirs tendus à notre époque. Le répertoire, maintenant considérable, s’est formé également dans le duo Gremo & Mirou ou dans le collectif Gremaud/Gurtner/Bovay. « Phèdre ! » (2017), un spectacle en solo avec Romain Daroles d’après la tragédie de Racine, a été invité à la Rencontre du théâtre suisse 2019.

Dominic Huber (ZH) : Après avoir suivi une formation d’architecte à l’EPF de Zurich, Dominic Huber s’est tourné ensuite vers le théâtre. Il développe des décors immersifs et travaille comme metteur en scène dans des troupes indépendantes et dans des théâtres établis. La complexité et la beauté de ses scénographies impressionnent jusque dans les moindres détails. Outre des travaux scénographiques pour Rimini Protokoll tels que « Situation Rooms » (2013) ou « Nachlass » (2016), une installation comprenant huit espaces dans lesquels des gens parlent sur bande magnétique de leur décès et de ce qu’ils laissent derrière eux, Dominic Huber monte aussi ses propres mises en scène, comme « Hotel Savoy » (2010), inspirées de ses scénographies.

Bettina Stucky (BE/Hambourg) : Après une formation de comédienne à la Haute école des arts de Berne, Bettina Stucky a joué notamment à la Volksbühne de Berlin, au théâtre de Bâle et au Schauspielhaus de Zurich. Très rapidement, elle est engagée dans des spectacles mis en scène par Christoph Marthaler, comme « Hôtel Angst » (2000). Elle travaille aussi régulièrement avec Stefan Pucher, Stefan Bachmann, Barbara Frey, Jossi Wieler, David Marton et Luk Perceval. Depuis la saison 2013/2014, elle fait partie de l’ensemble du Deutsches Schauspielhaus de Hambourg. On peut admirer son jeu particulièrement marquant dans des productions indépendantes et dans des films comme « L’ordre divin » (2017).

Vania Luraschi (TI) : Après des études socio-pédagogiques à Lausanne et des cours auprès d’écoles de théâtre à Paris, elle fonde dans les années 1970 le Teatro Panzini Zirkus qui devient en 1986 le Teatro Pan et s’adresse désormais à un jeune public. Avec le développement à partir de 1977 du Festival internazionale del teatro (FIT) de Lugano, qui existe toujours, elle a ouvert le Tessin à la création théâtrale internationale et contemporaine. Elle a également contribué à la fondation de l’organisation Théâtres Associés de la Scène Indépendante de la Suisse italienne, Rete TASI. Vania Luraschi a consacré toute sa vie au jeune public et à la scène indépendante tessinoise. En 2008, elle a également fondé « Il Maggiolino » un festival de théâtre destiné à un public d’enfants en âge préscolaire. 

La 6e Rencontre du théâtre suisse se tient du 22 au 26 mai en Valais

La sixième édition de ces rencontres théâtrales, dans le cadre desquelles sont remis les Prix suisses de théâtre, aura lieu en Valais après avoir eu lieu ces dernières années à Winterthour, Genève, Lugano et Zurich. On pourra voir au Théâtre du Crochetan à Monthey, au Théâtre de Valère à Sion, au TLH de Sierre et à La Poste à Viège des spectacles en provenance de toutes les parties de la Suisse. Le festival est accompagné d’un programme parallèle qui fait office de rendez-vous pour tous les gens de théâtre de Suisse. Pour plus d’informations, cf. : www.schweizertheatertreffen.ch


Prix suisse de la scène 2019

Le Prix suisse de la scène fait partie des Prix suisses du théâtre depuis 2015. Le prix 2019 a été remis le 11 avril au Kultur- und Kongresszentrum Thun (KKThun), à l’occasion du gala d’ouverture de la 60e Bourse suisse aux spectacles. Les lauréats sont Knuth et Tucek, un duo plein de tempérament qui fait alterner les numéros de chant aux forts accents de musique populaire, les anecdotes grotesques puisées dans le quotidien et la satire politique. Ils prendront une part active à l’animation de la remise des prix. Les deux autres nominés sont la comédienne Marjolaine Minot et le cirque itinérant de Nicole & Martin avec son spectacle de contes.

Communiqué de presse du 28 mars : https://www.bak.admin.ch/bak/fr/home/actualites/nsb-news.msg-id-74479.html 


Adresse pour l'envoi de questions

Obtention d’interviews avec les lauréates et les lauréats et accréditation à la cérémonie de remise des Prix suisses de théâtre le 24 mai 2019 à Monthey :

Paola Gilardi, responsable des médias des Prix suisses de théâtre, media@theaterpreise.ch, Tél. +41 79 746 41 10

Renseignements sur les Prix suisses de théâtre

Claudia Rosiny, responsable pour la danse et le théâtre, section Création culturelle, Office fédéral de la culture, +41 58 465 39 19, claudia.rosiny@bak.admin.ch



Auteur

Office fédéral de la culture
http://www.bak.admin.ch

Dernière modification 25.03.2019

Début de la page

https://www.bak.admin.ch/content/bak/fr/home/actualites/nsb-news.msg-id-74792.html